La Médiation Familiale à l'Espace Parental

Le processus de médiation familiale est accessible aux membres de la famille, (ascendants, descendants ou collatéraux) concernés par la rupture :

 -         séparation/divorce

-         relations parents/enfants

-         relations grands-parents/ parents/enfants                                                   

-         conflits familiaux liés à la succession

-         conflits liés aux placements des parents âgés

-         difficultés de réorganisation d’une recomposition familiale

Plaquette de la médiation familiale                 Contacter la médiatrice familiale

 

 Le secteur géographique défini comprend les cantons de Royan, Marennes et Oléron.

 "La médiation familiale, notamment en matière de séparation et divorce, est un processus de gestion des conflits dans lequel les membres d’une même famille demandent et acceptent l’intervention confidentielle et impartiale d’une tierce personne, le médiateur familial.

 Son rôle est de les amener à trouver eux-mêmes les bases d’un accord durable et mutuellement acceptable, tenant compte des besoins de chacun et particulièrement ceux des enfants dans un esprit de co-responsabilité parentale.

 La médiation familiale aborde les enjeux de la désunion, principalement relationnels, économiques, patrimoniaux.

 Ce processus peut être accessible aux membres de la famille (ascendants, descendants ou collatéraux) concernés par la rupture de communication dont l’origine est liée à la séparation."

 La médiation commence au préalable par un entretien d’information gratuit, à deux ou individuel, d’une durée d’environ 1 heure. Puis le processus se poursuit par des entretiens d’une durée de 1 h 30 à 2 h, lorsque les médians sont d’accord. Les séances sont espacées plus ou moins d’une quinzaine de jours. Un processus comprend environ 7 rendez-vous sur une période d’environ 6 mois.

 Ces séances de médiation sont payantes, sauf pour les personnes bénéficiant de l’aide juridictionnelle. Un barème a été établi par la CNAF en fonction des revenus de chacun.

 Pour les médiations familiales spontanées ou conventionnelles, l’orientation se fait soit : par les différents partenaires, par l’information au moyen des plaquettes et bulletins d’informations de l’Association, par Internet et le bouche-à-oreille. Parfois, les avocats et les Juges aux Affaires Familiales orientent leurs clients vers la médiation familiale avant une procédure. 

 Pour les médiations judiciaires, l’orientation se fait par les Juges aux Affaires Familiales ou les Juges des Enfants, avec une ordonnance et l’accord des deux personnes.

 La médiation familiale n’a jamais lieu au domicile des personnes. Il est impératif qu’elle se déroule dans un lieu préservant l’indépendance du médiateur et la spécificité du processus de la médiation familiale conformément à l’éthique et aux principes déontologiques de la profession.

 Les rendez-vous sont réalisés principalement à Royan dans les locaux de l’Espace Parental, du lundi au vendredi avec possibilité de rendez-vous en soirée et le samedi matin. La médiatrice familiale se déplace pour effectuer des médiations sur d’autres secteurs notamment au CMS de Saint Pierre d’Oléron : le 2ème lundi du mois de 9h à 12h et à la Maison des Initiatives et des Services à Marennes : les  1er et 3ème mardis du mois de 9h à 12h. Les rendez-vous sont pris à l'Espace Parental.

 En ce qui concerne la justice nous dépendons des deux secteurs de juridiction suivants : La Rochelle et Saintes.